Bébé en siège : les techniques pour le retourner 👶


Depuis le 7ème mois et confirmé à nouveau lors de la troisième échographie de grossesse, notre bébé est en siège décomplété, c'est à dire que ses fesses sont en bas et que ses pieds sont à côté de sa tête.


Le bébé en siège est une situation en moyenne assez rare au moment de l'accouchement (environ 5%). Pour notre part, la situation ne nous semble pas si rare que cela, car nous avons quelques amies qui font face ou ont fait face au même "souci" !


Du coup nous avons investigué avec le futur papa sur les techniques pour laisser plus de place au bébé dans l’utérus et ainsi l’inciter à se retourner. Notre super communauté de nouveaux parents sur Instagram nous a également donnée beaucoup de conseils.



Astuces futurs parents 💑

  • Une séance chez l’ostéopathe pour redonner de la mobilité au bassin : cela permet au bassin de se placer de manière optimale et d’ainsi laisser plus d’espace au bébé en siège.

  • La respiration par le ventre à 4 pattes, dos plat : elle permet de détendre l’utérus. J’utilise l’application gratuite Kardia qui guide les temps d’inspiration et d’expiration.

  • Le pont indien : à pratiquer idéalement 2 fois 20 minutes par jour, il permet également de détendre l’utérus.

  • L’acupuncture : elle est censée faire augmenter le volume du liquide amniotique pour favoriser la version de l’enfant. Idéalement, mieux vaudrait faire une séance à la 34ème semaine d’aménorrhée.

  • La moxibustion : en chauffant un point précis de l’orteil, cette technique est censée inciter le bébé en siège à se retourner.

  • La Version par Manoeuvres Externes (VME) : elle consiste à retourner le bébé pour lui amener la tête en bas. La version se fait par mobilisation du bébé à travers la paroi abdominale par le médecin obstétricien. Après vérification de la position de l’enfant (par palpation et échographie), les mains du médecin aident par une rotation le bébé à se retourner tête en bas. La VME intervient en général à partir de la 36ème semaine d’aménorrhée. Nous l’avons programmée à 37 SA, puis finalement annulée. Le gynécologue qui nous suit depuis le début de la grossesse nous a déconseillé la VME compte tenu de la taille du bébé, du fait qu’il s’agisse d’une première grossesse et en raison de la mauvaise visibilité du cordon.


Nous parlions de "souci" entre guillemets un peu plus haut, car l'essentiel est évidemment que la maman et le bébé aillent bien, mais c'est une situation que les hôpitaux n'aiment pas trop gérer.


Si votre bébé se présente toujours en siège à 36SA, ils vous proposeront certainement de tenter une VME. Après, libre à vous de l’accepter ou pas. Si vous ne l'acceptez pas et que vous souhaitez quand même accoucher par voie basse, c'est possible, mais il faudra alors au préalable faire un scanner pour s'assurer que votre bassin est assez large. Si ce n'est pas le cas, alors ça sera (en théorie) une césarienne.


Nous en sommes maintenant à 38 SA et notre petit garçon ne s’est toujours pas retourné. Nous avons décidé de lui faire confiance : s’il préfère garder la tête haute, il doit avoir une bonne raison 👶


L’accouchement par le siège présentant des risques accrus, nous envisageons donc de plus en plus sérieusement la césarienne (à confirmer dans les jours à venir...).


Je souhaitais initialement vraiment accoucher par voie basse, mais je ferai ce qu'il y a de moins risqué pour le bébé en suivant les conseils des médecins de l'hôpital et de mon gynécologue.


Bon courage à tous les futurs parents qui sont dans cette situation. Elle n’est pas évidente et nous l’avons tout d’abord vécue avec quelques angoisses, mais au final l’important est que la maman et le bébé aillent bien 💕


Si vous vivez ou avez vécu une expérience de bébé en siège, n’hésitez pas à la partager avec nous en commentaire 😊



#grossesse #troisièmetrimestre #yoga #ostéopathie

Quelques produits que nous possédons personnellement, que notre fils Gabriel a testé et que nous recommandons:

S'ABONNER MAINTENANT

  • Noir Pinterest Icône
  • Noir Twitter Icon

© 2018 par Les Nouveaux Parents, Paris (France) | contact@lesnouveauxparents.com